Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



vendredi 26 juillet 2013

Comment j’ai arrêté de fumer (ma vie)



J’ai arrêté de fumer après 45 années pleines à raison de un à trois paquets par jour, ça dépendait des périodes. M’arrêter de fumer me terrorisait parfaitement. Un Everest en tongs dont je me sentais incapable. Je l’étais pourtant, capable. Les premiers signes de cette disposition ont apparu à l’occasion d’un vol long-courrier Paris-Santiago du Chili que j’avais très bien supporté. Quatorze heures de vol plus les heures autour, on était à 17 ou 18 heures sans clope, du jamais-vu. Très vite après, un Paris-San Francisco, pareil. Mais j’étais content que ce ne soit pas un problème, ce qui prouvait bien que ce n’était pas la peine d’arrêter.

Pourquoi arrêter ? 
La pression sanitaire publique compte pour du beurre. Tu fumes, tu vas mourir, c’est facile, c’est écrit dessus. Fumer tue, my ass. T’y crois pas, normal. C’est pas la bonne raison. Il y a tes fringues, tes cashmeres ravissants, ta maison, tes cheveux, la voiture, tout qui sent le cendrier froid. Pour embrasser les filles dans les lobbies des hôtels de luxe, c’est un peu compliqué. Il y a Desseauve qui tronche parce que tu ramènes ta fraise à une dégustation dans le labo-maison et que « tu pues le tabac ». C’est assez déclencheur, ça. Il y a Bettane qui te demande de ne pas fumer une heure avant une dégustation, le truc impossible. Il y a la vie toute entière organisée autour des cigarettes, d’interminables stratégies, c’est César et ses troupes, c’est Napoléon, c’est épuisant. Exemple, les calculs fins des moments où tu vas pouvoir fumer dans un aller-retour en Champagne. La clope sur le quai de la gare de l’Est, celle entre le quai de Reims et la camionnette qui t’emmène là où tu vas, celle d’après la dégust’ et d’avant le déj et celle d’après, la délivrance du quai de gare avant de rentrer à Paris, c’est grotesque, journée de merde. Ce maelstrom tordu entre obligations réglementaires et fenêtre de tir. Comme il est interdit de fumer à peu près partout même sur les quais de gare en plein vent, il faut y penser d’avance et tu perds ta tête à prévoir des conneries. J’ai arrêté avant de devenir fou. Déjà paria, c’est pas terrible, mais fou, c’est pire. L’ultime bonne raison tient à la nécessaire rupture avec les manufacturiers voyous dont les cigarettes sont faites pour t’accrocher. On a tous vu le film en caméra cachée où un président de grosse multinationale du tabac dit que jamais il ne fumera ses cochonneries.
Le manque 
Le pire pour moi, ce n’était pas la cigarette, mais le paquet. Pour des raisons esthétiques. J’ai toujours trouvé le paquet beau, les typos superbes, ce genre de choses. Pareil pour le briquet qui faisait partie intégrante de ma poche. Les premiers jours, je me suis beaucoup fouillé à la recherche de l’inutile Bic. Bon, on ne doit pas être nombreux dans le même cas.
Je suis très content 
Oui, ravi. C’est vachement sympa de ne pas fumer. C’est une libération énorme. Faire la queue au tabac du Nazir, rue des Abbesses, avec plein de gens auxquels t’as pas super-envie de ressembler, c’est fini. Youpi. Il paraît que la perception gustative change. Bon, là, au bout de 45 jours, c’est un peu jeune pour le dire, mais je suis prêt à le croire. En revanche, tout de suite, tu te sens mieux, ça se voit sur ta figure, elles te le disent, c’est agréable d’apprendre qu’elles te regardent, tu le sens dans tes bras et dans tes jambes, « tu ne tousses plus » m’a dit une jolie merveille. En trois semaines, tu gagnes dix ans, c’est avantageux. Tout ce qu’on t’a raconté comme horreurs est faux. Sauf grossir. Au bout d’une dizaine de jours, tu t’en rends compte, tu fais ce qu’il faut, t’arrêtes de mettre du beurre sur tes tartines à l’huile d’olive et les choses rentrent dans l’ordre et toi, dans tes pantalons.
C’est facile ? 
Oui, très. C’est, d’ailleurs, la grosse surprise. En 45 jours, trois jours difficiles, c’est pas beaucoup. Pas question de jouer la caricature du mec de mauvaise humeur parce que. Bon, une seule crise ridicule dont je demande aux victimes de me pardonner. Mais arrêter de fumer étant en soi une circonstance atténuante, je m’en sors les pieds propres. Non, les cigarettes des autres ne te dérangent pas, au contraire. C’est une excellente mesure de ton bonheur neuf. Parfois, un léger vertige signale le manque, pas plus, c’est gérable avec un verre d’eau fraîche. Et à la fin, t’es ravi (voir paragraphe précédent).
Retomber dans le cendrier
Il n’en est pas question. Comme il n’est jamais question d’emmerder tout le monde avec tes problèmes. Là, c’est une histoire de statut. T’arrêtes de fumer, tout le monde fait « aaah ». Tu recommences pas, d’accord ?
La béquille 
Oui, une béquille. C’est la cigarette électronique. L’outil magique. Moche, légèrement ridicule, limite tragique, mais magique. Une gamme large de teneur en nicotine de 0 à 21 mg. Moi, je suis à 6 mg. C’est très peu, m’a dit le vendeur. J’allais pas lui expliquer que ça me plaisait bien, cette toute petite bataille. Tout le matos, recharges, doses, batteries, etc. est assez peu fiable, rustique, mal conçu. C’est comme la téléphonie mobile au début, les boutiques éclosent comme des champignons après la pluie et les petits gars derrière les comptoirs ne sont pas d’une compétence extrême, il te faut trois semaines pour rassembler toutes les informations que tu dois connaître, mais bon, on ne s’énerve pas, au moins ça crée de l’emploi. Et puis, à la différence de ton paquet de Marlboro Lights, tu t’aperçois très vite que ce n’est pas grave du tout si tu n’as pas ta e-cigarette avec toi pendant deux ou trois heures, tu n’es pas du tout anxieux comme avant, ce n’est pas la fin du monde, c’est le commencement.
L’argent 
Ben oui. Ma contribution aux résultats de Marlboro et du fisc français s’établissait à 4 745 euros par an. C’est considérable quel que soit le niveau de revenu. Impossible de dépenser 4 745 euros en clopes et de brailler sur le prix du vin, par exemple. En même temps, ce chiffre est virtuel, pas question de mettre 13 euros par jour dans une boîte à chaussures pour en compter 4 745 à la fin de l’année. En revanche, tu as toujours de l’argent sur toi et tu as complètement oublié l’adresse du DAB le plus proche. C’est assez agréable.

Voilà.
C’est la première fois sur ce blog, je raconte ma vie et les lignes qui précèdent parlent d’autre chose que de vin. Quoique. On y reviendra. Cette page est aussi dédiée à L, qui ferait bien d’arrêter de fumer, paraît-il.


Le gif et la photo viennent de l'excellent tumblr Kitty en classe






66 commentaires:

  1. Bravo! Tu recommences pas hein?! C'est bien de le crier haut et fort.

    RépondreSupprimer
  2. pas de prise de poids?

    RépondreSupprimer
  3. On va t'aider à VDE !

    Ceci dit, pro domo, un bon cigare de temps en temps, cela reste acceptable, surtout qu'on n'avale pas la fumée.

    Mais sur le fond tu as raison : mes toubibs qui sont plus que compréhensifs avec notre amour du beau vin qu'ils partagent urbi et orbi, sont totalement intraitables sur le tabac. Doit y avoir des raisons sérieuses.
    Et dire que tu vas avoir un teint de jeune fille : va y avoir panique à VDE !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai fume' 10 ans et j'ai arrete' deux fois, la deuxieme fois ca a ete dur, j'avais le cerveau qui ne fonctionnait plus... Un bon mois de misere. Ensuite j'ai couru pour ne pas prendre de poids et j'ai fini par faire moins de 2h25 au marathon. Un peu a` la Forrest Gump. Pour dire que la clope c'est vraiment de la m****.

    Bonne chance pour ne pas retoucher a` la clope.

    RépondreSupprimer
  5. Ouahou... j'aurais aimé écrire ça. Comme ça. D'une part parce que c'est bien écrit. D'autre part parce que ça voudrait dire que j'aurais aussi arrêté.
    Bravo Nicolas. je fumerai seul sur la terrasse devant le Lac, la prochaine fois.
    Jérémie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viendrai avec toi te prendre la tête sur le tabac, Jérémie

      Supprimer
  6. Je comprends pourquoi tu es si sympa avec moi :-) chapeau et bon vent avec ton nouveau teint de jeune fille...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jacques, je suis d'humeur égale ;-)
      Merci

      Supprimer
    2. Je n'ai jamais fumé, mais ton témoignage m'a ému et intéressé comme tes propos sur le vin ! Je suis sûr que ce sera source de nouveaux plaisirs, et que ta plume sera encore plus vive, aiguisée, que tu iras encore plus loin dans l'exploration de l'univers du bon vin, encore bien plus vaste que celui de la cigarette qui, qu'on le veuille ou non, est répétitif. Avec le vin, à condition qu'il soit bien né et élevé, on est dans l'expérience du plaisir diversifié, dans celle de la surprise, de l.inattendu...
      Jacky Rigaux
      Comme je suis nul en informatique j'utilise le compte de ma femme pour ce petit mot !

      Supprimer
    3. Tout ce que vous dites est juste, merci de ce commentaire, Jacky.

      Supprimer
  7. coffee and cigarettes27 juillet 2013 à 20:19

    Vous allez nous manquer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne soyez pas triste.
      À un moment donné, tous les vins et, particulièrement, tous ceux que je préfère développe des arômes de grillé, de toasté, de fumé, de tabac, de boîte à cigares.
      Vous voyez, on ne se quitte pas vraiment.

      Supprimer
    2. coffe and cigarettes27 juillet 2013 à 21:43

      Jamais quitte, vous avez raison

      Supprimer
  8. Tant qu'on a des dents pour mordre
    http://www.youtube.com/watch?v=NOhcHAqt3nk

    RépondreSupprimer
  9. Et subvisonné, par surcroît ; quelle est votre mutuelle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que vous vouliez écrire "subventionné" ?

      Supprimer
    2. Vous supposez mal

      Supprimer
    3. Bon. Alors, exprimez-vous dans une langue courante.

      Supprimer
  10. cot cot cot codette : est-ce assez ?

    RépondreSupprimer
  11. "ce n'est pas agréable d'embrasser un cendrier." Elle me l'a dit il y a 15 ans. En voilà 13 que j'ai arrêté. En revanche je ne me risquerais plus au cigare. Trop peur de sombrer à nouveau. Un chouia déçu quand je suis arrivé à l'article de la cigarette électro. Convaincu je suis que tout est dans la tête, et que tous les placebo et autres moyens progressifs sont inutiles. Ou t'as envie d'arrêter, ou pas. Question de volonté. Bienvenue en tout cas dans le monde des libérés. Profite. Un ami fumeur en retraite depuis janvier 2012 a été enterré la semaine dernière. Son cancer de l'œsophage s'est déclaré en janvier 2013. Pourtant, il avait dit qu'il profiterait de sa retraite. Ca vaut pas le coup de laisser l'industrie florissante te détruire. Transfère le budget en conso. de vin ;o). Porte toi bien et marche à l'ombre. Avec mon amitié et mon soutien.

    RépondreSupprimer
  12. A Jeremie, je lui aurais répondu :
    Tu ne fumeras pas seul sur la terrasse devant le Lac, je serai la, a profiter du bon air et du paysage et tu t'apercevras que tu n'as pas besoin de la clope pour apprécier un bon moment, bien au contraire

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas, je me suis 'mis' à la dégustation de vins quand j'ai arrêté la cigarette, un matin sombre de décembre 2000 pour fêter le 20° anniversaire de la disparition de John Lennon.

    je vous souhaite autant de succès, de bonheur et de découvertes ...

    Bruno

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Bruno. J'adore le lien entre la dégustation et la mort de Lennon

      Supprimer
  14. La cigarette n'est pas synonyme de bon moment, loin de la. Je viens découvrir ce blog, très bien rédigé d'ailleurs.
    Je le met en Favoris, à bientôt.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Nicolas, je lis ton blog depuis un bon moment (et toujours avec beaucoup de plaisir) mais c'est la première fois que je rédige un commentaire. Pour ma part, j'ai définitivement stoppé la cigarette en juillet 2000 suite à une jolie pneumonie (il n'y a rien de mieux comme frein). Plutôt que de m'inscrire comme non fumeur, je préfère me déclarer comme "fumeur abstinent", question de liberté...Tu me diras que c'est un peu jouer avec les mots mais pour ma part c'est en quelque sorte une ruse pour tromper la bête sournoise qui peut surgir à tout moment. Il est probable que même dans 10 ans, dans tes rêves, elle viendra te taquiner. Alors, Vive le Pouilly Fumé!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ah. "Fumeur abstinent" est un joli détour. Je crois en effet que la bête ne lâche pas. Mais nous savons la déjouer. C'est ce que je me raconte en tout cas.

      Supprimer
  16. Un jour pas si lointain, vous vous direz "comment j'ai pu me pourrir la vie , les dents, la bouche et les poumons avec une horreur pareille"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai commencé à alimenter ma motivation comme ça

      Supprimer
  17. Quel talent Nicolas.
    Nicolas président, Nicolas président ...
    De ce que tu voudras d'ailleurs.
    Vincent de Lorient

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Vincent, ça fait plaisir de te voir passer dans ma rue

      Supprimer
  18. merci de partager, ça donne de l'espoir et de l'envie (mais ce n'est jamais le "bon moment" - il me manque encore la force, le courage, d'ailleurs c'est si bien décris dans le début de votre texte, la peur)... un jour oui j'arrêterai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement. La e-cigarette fait très bien le boulot. Et n'apportez aucun crédit à la campagne de bashing de la e-cigarette dans la presse. C'est juste une campagne orchestrée par les manufacturiers de tabac pour protéger leurs intérêts.

      Supprimer
    2. Mais rassurez-moi la prochaine chose que vous avez faite en sortant de l'aéroport de Santiago c'était d'en griller une, non ? ;-)

      La peur du manque, du vide... mais la e-cigarette, je comprends qu'elle apporte nicotine (excitant) permettant de palier sans la nocivité du goudron mais ça me semble une béquille trop évidente voire fragile (restent la fumée, le geste, l'objet...). Elle permet, j'imagine, de ne pas trop souffrir de ce manque, de ce vide (psychologique) mais à un moment il faut s'en détacher aussi, non ?
      Je vais essayer les chewing-gums...

      Ah ce sentiment de faiblesse (et la culpabilité qui en découle) que ressent le fumeur vis à vis de soi et des autres (non-fumeurs) est parfois cruel...

      Supprimer
  19. Vous vous servez toujours de la cigarette électronique ? A-t-elle été vraiment utile pour arrêter la vraie cigarette ?

    RépondreSupprimer
  20. Moi, j'ai arrêté du jour au lendemain avec la cigarette électronique, lire ici : http://www.alacigaretteelectronique.fr/blog/11-temoignage-experience-cigarette-electronique-n12

    RépondreSupprimer
  21. C'est plus facile d'arrêter quand on se dit que les cigarettiers sont des marchands de morts et des enc......lés !
    Chaque fois que t'as envie d'une clope et que tu résistes,c'est à chaque fois un bras d'honneur qu'on leur fait.
    J'ai arrêté y a 10 ans,un 8 août 2003,en pleine canicule,j'ai toraillé 20 ans à raison d'un paquet par jour.
    Je suis comme le taulard qui a purgé sa peine,simplement libre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bien dit. Un grand bras d'honneur aux manufacturiers de tabac et à leurs complices, les États.

      Supprimer
  22. Je t'ai lu jusqu'au bout, alors, ça fait 500 € la consultation, puisqu'en bon praticien je ne t'ai pas interrompu.
    Continue comme ça
    Pour le paiement, adresse habituelle, tu en es à 45 séances, c'est bien.

    Signé : Professeur Audouze, psychiatre diplômé, spécialiste des fumeurs qui croient qu'ils ont gagné

    RépondreSupprimer
  23. Tu vas faire fortune avec ta "méthode" ! (Je ne parle pas de la méthode Audouze, hein !). C'est la bonne nouvelle de ce début d'année. En fait, il y a une astuce très simple pour sortir de l'engrenage infernal (que j'ai connu également !) : il suffit de s'imaginer non fumant....

    RépondreSupprimer
  24. bravo pour l arrêt du tabac! pas simple.... en fait c'est un véritable travail de deuil qu'il faut entreprendre(le plus jamais!) on y arrive quand même(moi celà fait 29 ans que j'ai arrêté et croyez moi....ça ne me manque pas du tout! quand même on a tendance à compenser et notamment envers une consommation d'alcool qui grimpe un peu...be careful! mais sortir de cet esclavage est des plus salutaire! je le dis et répète à tous les patients que je consulte mais pas très entendu...
    en tous les cas Bravo! vive la liberté!
    amitiés
    Bertrand

    RépondreSupprimer
  25. methode pour arreter de fumer
    http://www.arrettabac.eu/methode-pour-arreter-de-fumer

    RépondreSupprimer
  26. Bravo à toi, j'envie ta réussite, aujourd'hui mon combat est le même avec peut être un peu de triche je compte utiliser le champix...
    j'ai décidé de partager mon expérience sur ce blog, j'espère m'en sortir définitivement

    RépondreSupprimer
  27. Une électroniques imite la cigarette de forme et la sensation d'une cigarette «classique ». Elle comprend une pile , un microprocesseur, un pulvérisateur et une cartouche contenant le produit à vaporiser .
    Cigarette électronique, danger

    Il s'agit généralement d'un liquide pouvant contenir de la nicotine ou des substances aromatiques : additifs alimentaires ou d'arômes artificiels . Lors de l'aspiration du liquide , mélangé à l'air inspiré , est diffusé sous forme de vapeur .
    http://igarette-electronique-danger.blogspot.com/2014/05/cigarette-electronique-danger.html

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour, la cause est noble mais je pense que la cigarette électronique n'est chimère qui ne fait que repousser le moment du manque ou de la reprise. Il est vrai qu'elle allège considérablement les dépenses en parant à tout effet de manque. Mais lors de la diminution du taux de nicotine ou de l'arrêt de l'e-cig, le manque est aussi violent que lors d'un arrêt sans ce gadget.

    J'ai arrêté depuis peu sans rien, aujourd'hui je suis pris de doutes et consulte tous les blogs sur le sujet pour me mettre les idées dans le bon sens. Je laisse l'adresse de mon journal de bord bord sur l'arrêt de la cigarette, que vous pouvez suivre en temps réel ,car d'actualité. Et pourquoi ne pas en faire de même et se soutenir mutuellement.

    http://jarretedefumerencourant.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  29. Voici comment j'ai arrêté de fumer du jour au lendemain ... http://goo.gl/DnHPjV

    RépondreSupprimer
  30. Excellente et utile post ... je suis si heureux de commentaire sur cette gauche. Cela a été une lecture si intéressant, aimerait lire la suite ici ....
    e cigarette

    RépondreSupprimer
  31. Excellents conseils. Vraiment choses utiles .Ne jamais eu une idée à ce sujet, va chercher plusieurs de ces messages informatifs de votre part .. Bon travail ... Keep it up
    Cigarette electronique

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour

    Je lance une application de coach virtuel. Cette application intègre un programme pour nous accompagner à arrêter de fumer.
    L'application fonctionne seulement sous Android : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.pulse_mind.virtualcoach
    N'hésitez pas à essayer et à me faire des retours

    Merci pour votre aide!
    Fred

    RépondreSupprimer
  33. Super article tous les témoignages sont bons à prendre. Au final chacun sa méthode pour arreter de fumer, certaines marchent plus ou moins bien en fonction des gens.

    RépondreSupprimer
  34. La dernière c'était il y a 2 mois, la vape m'a permis de m'en éloigner

    RépondreSupprimer
  35. Bravo pour ce bel accomplissement !
    Pour ceux qui tentent encore d'arrêter de fumer, faites-vous soutenir par la Fondation Ramsay Générale de Santé et ses deux opérations pour le Mois Sans Tabac : "J'arrête, je jette" et le Bot des Sans Tabac sur Facebook : http://ramsaygds.com/le-mois-sans-tabac
    En novembre, on arrête ensemble !

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour
    Effectivement le Tabac est l'un des plus grands fléaux qui mine le monde entier tant sur la santé, le bien être, les finances et même sur l'éthique morale de la personne.
    Moi aussi j'ai fumé dans le passé pendant près de 12 ans j'ai perdu beaucoup d'argent et j'étais esclave du tabac, mais j'ai pu quand même arrêter c'est pourquoi j'encourage toutes les personnes qui vont passer à l'action car le tabagisme est une maladie certes, mais elle n’est pas incurable je sais qu’elles vont finir par arrêter, car dans mon cas c'était plus délicats d' arrêter, parce que j'ai arrêter en même temps de boire et de fumer en ce moment je suis entrain d'écrire un livre sur " COMMENT ARRÊTER DE FUMER TOUTE SA VIE " la méthode est très efficace, tout sera expliqué dans le livre
    Toute fois dans mes recherches j'ai trouvé un livre : LA METHODE MARC MISSON POUR ARRETER DE FUMER il faut avouer que je ne l'ai pas particulièrement essaiayer et non plus lu mais j'ai plutôt lu un résumé du livre car elle se rapproche de ma méthode voici le lien pour découvrir le livre : http://go.boole.marcmisson.1.1tpe.net copier le et coller le dans le votre navigateur ou sur google pour découvrir le livre en question car la santé n'a pas de prix

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour je vois que le blog date depuis 2013. je cherche un blog actif pour pouvoir parler de ma dependance. Jai besoin d'aide.

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour
    Pour ceux ou celles qui veulent arrêter de fumer sous hypnose : https://www.hypnosearreterfumer.fr
    A bientôt

    RépondreSupprimer